Retour à la Journée d’étude ‘Rien de plus rationnel que l’Amour’. Pourquoi faut-il lire Spinoza aujourd’hui ?

Le samedi 14 janvier 2017, le Nouveau centre néerlandais a organisé une journée d’étude consacrée à Baruch Spinoza (1632-1677)

La journée s’est articulée autour de quatre thèmes de l’oeuvre de Spinoza, l’unité de l’être, corps et esprit, psychologie pragmatique et connaissance : liberté et plénitude.

Préalablement à la journée, les participants étaient invités à lire et à étudier des extraits de l’oeuvre de Spinoza sélectionnés par Jan Willem Noldus, qui a animé la journée.

La journée, qui s’est déroulée de 11h à 16h, a réuni seize participants. Les frais de participation étaient de 45 euros, déjeuner inclus.

Relire l’introduction par Jan Willem Noldus : Pourquoi faut-il lire Spinoza aujourd’hui ?

Spinoza est considéré comme un philosophe « difficile ». En fait, sa pensée est limpide et totalement cohérente ; il fournit toujours des explications garnies d’exemples pris dans la vie de tous les jours. Mais il donne à ses concepts souvent un sens qui nous est inhabituel. Il faut donc faire un peu d’effort pour pénétrer dans cet univers d’idées construit avec une rigueur étonnante. Très vite, on se rend compte qu’on n’y est jamais perdu quand on garde le fil que le philosophe nous tend : la déduction logique d’idées à partir du simple fait d’exister, d’être.

Ce fil nous fait prendre conscience que nous ne sommes pas dans un labyrinthe, mais dans un système où tout est lié à tout. Chaque idée prend son sens sur la toile de fond de la totalité. Chaque thèse découle de tout ce qui précède. Le système de Spinoza, le premier dans l’histoire de la philosophie occidentale, englobe l’ensemble de la réalité. C’est pourquoi il ouvre sur toutes les dimensions, tous les domaines du monde que l’être humain peut connaître. En lisant Spinoza nous pouvons comprendre ce qui relie l’astrophysique et la pédagogie, l’amour et l’économie… Nous pouvons trouver une cohérence qui semble si souvent perdue dans le monde contemporain. Notre place dans le monde peut devenir plus évidente.

La modernité et la profondeur du système spinoziste font que les découvertes récentes de la science y trouvent une place « naturelle » – qu’il s’agisse de la physique théorique, les neurosciences ou de la psychologie cognitive… Mais Spinoza nous offre aussi des clefs de lecture d’évènements historiques et politiques, et nous permet de mieux comprendre le comportement de nos congénères.

En même temps, le système de Spinoza n’est pas une prison intellectuelle. Il ne propose pas une idéologie totalitaire, mais ouvre sur la totalité de la Vie, de l’expérience humaine. Car le point de départ et la finalité en sont la Liberté, l’Amour et le Bonheur de chacun.


Au cours d’une journée d’étude nous ne pourrons évidemment pas prendre connaissance de l’ensemble de la pensée de Spinoza dans les détails. Nous essayerons de dégager les éléments les plus importants. Et de nous familiariser avec un style de pensée.

C’est à cela aussi que servira la lecture (au préalable) des textes proposés ci- dessous : quelques extraits, résumés, paraphrases (dont les références exactes seront données le 14 janvier). L’étude collective permettra de mieux comprendre des idées qui restent peut-être énigmatiques lors d’une première lecture individuelle. Le choix des textes est destiné à élucider quatre grands thèmes de l’Ethique; les idées qui y sont présentées n’épuisent cependant pas du tout la richesse des pensées de ce livre-monument. Nous en verrons beaucoup d’autres au cours de notre travail ensemble.

Le plus important sera de ne pas forcément vouloir ‘tout’ faire, mais surtout de clarifier… En vue de cela, il peut être très utile de réfléchir – pendant les semaines qui nous séparent du 14 janvier – aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce signifie la notion de ‘Dieu’ pour moi (athée ou croyant) ?
  • Qu’est-ce que m’évoque l’idée de ‘Nature’ ?
  • Ai-je un corps ou suis-je un corps ?
  • Est-ce que ma volonté m’appartient ?
  • Qu’est-ce le ‘Bien’ et le ‘Mal’?
  • Quelle récompense pour une vie ‘vertueuse’ ?
  • Faut-il mettre un frein à mes émotions pour bien vivre ?
  • Que signifient pour moi le pouvoir et le fait de posséder ?
  • Est-ce que l’intellect tue l’enthousiasme et le sentiment ?
  • Qu’est-ce le Bonheur ?
  • Comment peux-je définir l’intuition ?

Le plus important sera de ne pas forcément vouloir ‘tout’ faire, mais surtout de clarifier… En vue de cela, il peut être très utile de réfléchir – pendant les semaines qui nous séparent du 14 janvier – aux questions suivantes : Notre journée d’étude ne sera pas une séance de psychothérapie ! Mais comme toute philosophie digne de ce nom, la pensée de Spinoza peut – au-delà de son intérêt intellectuel – aider à mieux vivre. C’est aussi pourquoi beaucoup de Néerlandais s’intéressent maintenant à la philosophie spinoziste, forment des cercles de discussion et des groupes de lecture. Une raison de plus pour le Nouveau Centre Néerlandais d’organiser cette journée d’étude autour du penseur du Siècle d’or, mais toujours actuel.

Regarder un extrait

Début d’été et Rentrée 2019 : découvrez les nouveaux programmes de cours collectifs de néerlandais pour adultes !

> Cycles de 6 jours consécutifs juillet et début septembre 2019 (cliquez)

> Cycles de 16 semaines entre le 9 septembre 2019 et le 27 janvier 2020